Le Matricule Des Oiseaux, 3ème édition.

Édition révisée, enrichie, illustrée.

Adrienne Bolland et le matricule de ses oiseaux – deux avions G.3 Caudron envoyés en Amérique du Sud – ont bénéficié de quelques découvertes d’archives et une deuxième édition est d’ores et déjà en ligne.

double-g3
2 biplans G.3 Caudron – Coll. Coline Béry
adrienne-bolland-au-congres-de-buenos-aires-9-av-1921-coll-archivos-de-la-nacion-pour-coline-bery
Adrienne Bolland le 10 avril 1921 au Congrès de Buenos Aires,entourée des 40 personnalités les plus importantes d’Argentine. Coll Archivos de la Nación, tous droits réservés à Coline Béry.

biplano-caudron-g-3-archivos-de-la-fach-coline-bery

Le G.3 Caudron de la traversée des Andes sur le tarmac de Santiago du Chili après le départ d’Adrienne Bolland. Coll. Archivos de la Escuela de Aviación Manuel Avalos Prado. ® Coline Béry

santos-rio

   Le raid brésilien de 1922.

Découvrez les 109 autres illustrations du Matricule Des Oiseaux dans sa version pdf imprimable. Un simple fichier envoyé et vous vous envolerez avec Adrienne Bolland, et ses deux avions légendaires pour des aventures jamais racontées à ce jour en France…

Une bibliographie, un index, des repères chronologiques, des liens actifs et des notes complètent le livre.

Revue de presse :

– «On est emporté avec elle dans le fond de sa machine. C’est un vrai roman d’aventure ! Bravo… ». (Laurent Bailleul, président de 2A Anciens Aérodromes).

– «Tu as encore beaucoup de choses à révéler sur Adrienne Bolland et j’attends avec impatience ton prochain travail (avec je suppose, quelques « secrets »…) ». (Gustavo Necco, historien et chercheur sur l’Aviation en Uruguay).

– «Era algo que hacía falta en la Historia Aérea de la cordillera andina*…» [*Un texte nécessaire à l’Histoire de l’Air de la Cordillère des Andes…”] (Hector Alarcon Carasco, historien de l’aviation et écrivain Chilien). Article en espagnol au sujet de la parution : http://chilecronicas.com/2015/12/le-matricule-de-oiseaux-de-coline-bery.html.

– «Excelente libro! ¡ Muchas gracias y saludos desde Mendoza, Argentina ! ». (Jorge Campana, journaliste pour Los Andes).