Les ondes de Rad’Yonne font planer Adrienne Bolland au-dessus de nos rêves.

« Elle n’était pas libre puisqu’elle était passionnée par son métier ! » m’a écrit un monsieur. Mais je ne suis pas d’accord avec lui : la foi, l’envie, la passion en une activité aimée ne signifie pas qu’on porte des chaînes…Libéré, qui peut prétendre l’être ? Ou bien, libéré de quoi ? Ce sont les avions qui ont libéré Adrienne Bolland, mais je suis d’avis qu’elle était douée pour tous les sports extrêmes.

Si une AB vit actuellement sur terre, sûr qu’elle sera la première à sauter depuis la stratosphère… juste pour essayer.

Yannick Petit avait aimé le livre racontant la vie d’Adrienne Bolland, et nous voici tous les deux sur la pelouse de l’hexagone de la ville d’Autun comme promis, tels deux wagons maintenus ensemble par la locomotive « Livres » qui libère si bien les esprits…

http://yannickpetit.fr/press/?p=5110

Adrienne Bolland ou les Ailes de la liberté couverture

FÊTE DU LIVRE AUTUN 8 9 AVRIL 17 077

FÊTE DU LIVRE AUTUN 8 9 AVRIL 17 076

Publicités